De 2018 à 2020, l'hôpital de demain se construit et se modernise

L'opération d'extension et de réhabilitation du centre hospitalier commencera en 2018, pour une ouverture prévue en 2020. Elle s'inscrit dans une démarche de modernisation.
Le centre hospitalier de Figeac veut se préparer au changement, dans un paysage sanitaire en total bouleversement. C'est l'analyse du directeur Francis Teulier qui souhaite que «la structure hospitalière s'y prépare sur les 5 ans à venir, afin de ne pas devoir s'adapter en urgence».
Justement, pour s'adapter à l'hôpital de demain, le directeur mise sur un pôle de consultation de médecins publics et libéraux, qu'il faut non seulement maintenir mais développer, et sur l'hospitalisation de courte durée.
Pour renforcer l'attractivité de son établissement public, il pourra s'appuyer dès le 1er trimestre 2020 sur des bâtiments réhabilités.
«L'hôpital va valider la phase d'avant-projet détaillé des travaux d'extension et de réhabilitation. Puis, les appels d'offres aux entreprises seront lancés, afin d'engager les premiers travaux dès la fin de cette année».
Dans le cadre du rapprochement et de la mutualisation clinique-hôpital, l'ARS Agence régionale de santé s'était engagée à soutenir la réhabilitation de l'hôpital, notamment du service des Médecines. L'opération globale des travaux porte sur 7,10 M€, dont 5,10 M€ de financement de l'ARS.

Un quartier dédié à la santé
À terme le quartier de la rue des Maquisards et de la rue Paul Bert sera donc dédié à la santé, puisque c'est là que la Ville installera aussi sa maison pluridisciplinaire de santé. «Nous devions restructurer l'aménagement des quais et de la place Carnot, nous avons mis ces projets en attente pour gérer en priorité ces dossiers santé», dit le maire, André Mellinger, qui annonce aussi la démolition des bâtiments de l'Office intercommunal du sport qu'il faudra reloger.
Enfin, la Ville et l'hôpital ont aussi en projet de réhabiliter la Cour d'honneur de l'hôpital Saint-Jacques, jalon remarquable du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, classé au titre de la protection du patrimoine par l'Unesco. «Nous souhaitons évacuer les voitures de cette cour pour l'ouvrir aux patients et au public», annonce le maire.
Le chiffre : 7, 10 millions d'euros de travaux. L'opération globale des travaux porte sur 7,10 M€, dont 5,10 M€ de financement de l'ARS.
Extension et réhabilitation à l'hôpital Le projet immobilier du centre hospitalier prévoit une nouvelle entrée principale (côté OIS). C'est depuis le giratoire des Carmes que se fera l'accès, avec des arrêts minutes prévus. L'opération prévoit la réalisation d'un service de consultations externes et d'une pharmacie. Ainsi que la construction du service des médecines avec deux unités distinctes : l'une spécialisée gériatrique et soins palliatifs, l'autre de médecine polyvalente (spécialités cardiologie et gastro-entérologie). Et enfin, la réorganisation du service des urgences.

Article la Dépêche du Midi